Utiliser "Extrapolatice" pour travailler avec ses élèves sur la régulation de la pression artérielle

Extrapolatice est une plateforme pédagogique "moodle" créée dans le bassin de Rambouillet en 2012. Elle est le support d’une expérimentation lancée par la DANE de Versailles et préfigure la nouvelle plateforme académique qui s’ouvrira en novembre 2015 à tous les établissements de l’académie.


L’exemple de parcours pédagogique proposé dans cette article est l’étude de la régulation de la pression artérielle en Seconde.

Progression
Après un travail préparatoire à la maison pour définir la pression artérielle, l’élève pourra réaliser la mesure de la pression artérielle grâce à des appareils adapté, puis étudier le contrôle de la fréquence cardiaque, pour enfin construire la boucle de régulation de la pression artérielle de façon collaborative.

Les plus-values de la plateforme en ligne pour travailler avec les élèves

De nouveaux lieux et temps d’apprentissage

- Une seule interface où tout est directement accessible :


- Un outil pratique pour faire de la pédagogie inversée :


Dans cet exemple, l’élève doit réaliser un travail préparatoire à la maison qui lui permet de comprendre et de définir ce qu’est la pression artérielle.

- Le temps n’est plus un facteur limitant l’apprentissage :

Dans cet exemple, seule la mesure de la pression artérielle grâce à des appareils adaptés est à réaliser impérativement en cours en présentiel. Le reste des activités (travail préparatoire vu plus haut, étude du contrôle de la fréquence cardiaque, construction de la boucle de régulation de la pression artérielle de façon collaborative) peut être réalisé dans un autre contexte.

Un développement de l’autonomie de l’élève et une pédagogie différenciée

- Des parcours individualisés en fonction du niveau de l’élève :

Sur ce type de plateformes, il est possible de réaliser des parcours adaptés différents dans une même classe, pour différencier la pédagogie.

- Un outil motivant par l’ajout de nombreux « grains » ludiques :


Il est possible d’intégrer des animations, des vidéos, des quiz, ... directement fonctionnelles dans la plateforme, qui permettent de rendre les activités plus ludiques et motivantes, pour que l’élève aille jusqu’au bout de l’activité en autonomie.



- Un changement du statut de l’erreur :


L’élève peut se tromper, mais recommencer et éventuellement utiliser une aide pour réussir l’objectif.

Une fonction centrale de « tuteur »

- Un suivi et une évaluation de la progression de l’élève identifié facilitée :

Il est possible pour le professeur de suivre chaque élève en consultant « l’historique » des actions de l’élève et les « notes » obtenues pour chaque exercice :



Il est possible d’avoir des statistiques globales autour des actions réalisées :



Un forum commun et une base de données peuvent permettre d’aider pas à pas les élèves si les aides fournies ne sont pas suffisamment efficaces.

La base de données peut permettre aux élèves de présenter leur travail en cours pour qu’un échange puisse s’établir avec le professeurs ou d’autres élèves de la classe.

D’autres outils permettent également de rendre le travail finalisé directement et uniquement au professeur.

Le travail collaboratif valorisé


- Des possibilités pour mutualiser les données des élèves et faciliter la réalisation des bilans :


Dans cet exemple, les élèves sont invités à compléter un tableau collaboratif et un schéma-bilan collaboratif sur un Drive dont les liens sont directement accessibles à partir de l’activité sur la plateforme.

Des points plus négatifs sont quand même à noter


- Le parcours linéaire, sans autonomie et sans différenciation de la pédagogie, s’offre facilement à nous et il faut rester vigilant pour ne pas proposer des activités trop guidées et cadrées.

- Les droits d’auteur doivent être scrupuleusement respectés, surtout dans le cas d’un cours ouvert.

- Les vidéos insérées ne sont pas toujours pérennes.

- Certains élèves n’ont pas toujours Internet et accès à une ordinateur à la maison.

- La nécessité de réaliser des questionnaires pour valider la progression de manière pertinente est une contrainte.

- Le temps de travail supplémentaire pour l’élève mais aussi pour l’enseignant est à prendre en compte.

- Attention à ne pas trop substituer le virtuel au réel.

Voir en ligne : le plateforme "Extrapolatice"

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)