Densité stomatique chez 4 végétaux courants

Comparaison des épidermes supérieur et inférieur de 4 feuilles par différentes méthodes :

Les stomates sont des structures intervenant dans plus de 90 % des échanges gazeux (O2, CO2 et vapeur d’eau) entre la plante et l’atmosphère. Ils jouent un rôle essentiel dans la photosynthèse mais aussi dans les pertes d’eau par transpiration de la plante.

Chez le poireau, les feuilles sont plutôt disposées verticalement et les deux faces sont également exposées à la lumière.Il en résulte une densité stomatique presque identique sur la face adaxiale (proche de la tige) par rapport à la face abaxiale (éloignée de la tige).
Chez le Houx, le Mahonia et le Pistachier lentisque, les feuilles sont disposées horizontalement et les deux faces sont nettement distinguables : une face supérieure exposée au soleil et donc plus soumise à la déshydratation, et une face inférieure plus claire et moins exposée au soleil. Il en résulte une plus forte densité stomatique sur la face inférieure par rapport à la face supérieure.

Les feuilles de ces trois plantes sont particulièrement intéressantes pour l’empreinte stomatique au vernis à ongle. La pellicule est très facile à décoller et donne de très bons résultats au microscope. D’autres part ces végétaux sont rencontrés couramment en France, ce qui facilite leur approvisionnement pour la classe.

NiveauThèmeProgramme
Terminale S, enseignement spécifique Thème 1-A-5 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l’évolution : l’exemple de la vie fixée chez les plantes Les caractéristiques de la plante sont en rapport avec la vie fixée à l’interface sol/air dans un milieu variable au cours du temps. Elle développe des surfaces d’échanges de grande dimension avec l’atmosphère (échanges de gaz, capture de la lumière) et avec le sol (échange d’eau et d’ions). Des systèmes conducteurs permettent les circulations de matières dans la plante, notamment entre systèmes aérien et souterrain. Elle possède des structures et des mécanismes de défense (contre les agressions du milieu, les prédateurs, les variations saisonnières).
Végétal
Poireau
Epiderme supérieur
Epiderme inférieur
Méthode
Méthode du lambeau
G = 10 x 10
Commentaire
Densité stomatique des 2 faces similaire
Végétal
Houx
Epiderme supérieur
Epiderme inférieur
Méthode
Méthode de l’empreinte au vernis à ongle

G = 10 x 10

Commentaire
Densité stomatique de la face supérieure presque nulle, à la différence de la face inférieure
Végétal
Mahonia
Epiderme supérieur
Epiderme inférieur
Méthode
Méthode de l’empreinte au vernis à ongle

G = 10 x 10

Commentaire
Densité stomatique de la face supérieure presque nulle, à la différence de la face inférieure
Végétal
Pistachier lentisque
Epiderme supérieur
Epiderme inférieur
Méthode
Méthode de l’empreinte au vernis à ongle

G = 10 x 10

Commentaire
Densité stomatique de la face supérieure presque nulle, à la différence de la face inférieure

- Télécharger les données au format pdf :

D’autres feuilles ont été testées, mais elles présentent trop de difficultés techniques pour décoller le vernis de la face inférieure. L’olivier présente des poils et de la poudre gênante. Pittosporum tobira ne possède pas une feuille assez coriace.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)